Témoignage de Jef Boeckx - Economiste-économètre - Groupe d'analyse et de recherche

 

Lorsqu’un poste d’économiste m’a été proposé au sein du département des Études il y a cinq ans, le jeune licencié en sciences économiques que j’étais a accepté avec enthousiasme. En effet, j’y ai vu l’occasion de mettre enfin à profit les connaissances théoriques acquises au cours de mes études dans un environnement axé sur la prise de décision. De plus, j’ai très vite pu partir effectuer un MPhil d’un an en Économie à l’Université de Cambridge tout en gardant la possibilité de réintégrer ensuite le groupe 'Politique monétaire et prix'.

Dans le cadre de ce groupe, je prépare avec des collègues le briefing organisé mensuellement pour permettre au gouverneur de participer à la prise de décision du Conseil des gouverneurs de la BCE en ce qui concerne la politique monétaire. Ceci passe par l’analyse d’une série d’indicateurs financiers et macroéconomiques et la compilation des réactions des responsables politiques.

Outre ce travail d’analyse, j’effectue des recherches destinées à éclairer les autorités. Généralement, nous approfondissons à plusieurs un thème ou un sujet de recherche d’actualité. Ce travail est généralement repris dans une publication de la Banque ou une revue scientifique, et fait parfois l’objet d’une contribution à une conférence. Ainsi, j’ai étudié les différences de croissance et d’inflation au sein de la zone euro, l’accélération de l’inflation en Belgique en 2008 et les méthodes de modélisation des décisions des banques centrales en matière de taux d’intérêt. Cette activité me tient au courant des derniers développements de la macroéconomie et des techniques les plus récentes utilisées dans cette discipline qui évolue très rapidement, et est plus que jamais nécessaire maintenant que la «Grande modération» semble n’être plus qu’un souvenir.

 
Lire tous les témoignages
Jef Boeckx