Témoignage de Kurt Van Raemdonck - Juriste d'entreprise - Service juridique

 

L’une des principales raisons pour lesquelles j’ai posé ma candidature à la Banque était la position unique qu’elle occupe dans la Finance en tant que banque centrale de la Belgique. La Banque remplit sa mission statutaire dans l’intérêt général, mais elle ne s’arrête pas là. En tant que juriste, il est possible d’y pratiquer à la fois le droit public et le droit privé. Il n’est pas rare que l’on soit confronté à des problèmes juridiques délicats dont la solution requiert une bonne dose de créativité. Cette fonction me met régulièrement en contact avec des juristes du secteur financier privé ; j’interviens également comme conseiller des services publics, notamment dans le cadre du travail législatif au niveau national ou européen. Ce travail comporte donc aussi une dimension internationale importante, le juriste devant se concerter fréquemment avec ses homologues d’autres banques centrales et d’institutions supranationales. Ces contacts sont enrichissants et permettent d’inscrire certaines questions dans une perspective plus large.

Au sein du service juridique, on est immédiatement considéré comme un collaborateur à part entière: on est investi de responsabilités et l’on dispose de l’autonomie nécessaire. Il règne un état d’esprit ouvert qui permet à chacun de prendre des initiatives sans être freiné par des considérations d’ancienneté ou de hiérarchie. Les services d’appui (secrétariat, bibliothèque, formations) sont par ailleurs excellents.

Enfin, en tant qu’employeur, la Banque permet à ses salariés de trouver un bon équilibre entre vie privée et vie professionnelle.

Bref, la Banque devrait contenter ceux qui souhaitent travailler à un haut niveau, dans l’intérêt général, tout en bénéficiant d’un environnement humain!

 
Lire tous les témoignages
Kurt Van Raemdonck