Contrôle prudentiel

Contrôle prudentiel

La loi du 2 juillet 2010 a modifié l’architecture de la supervision du secteur financier en Belgique: en lieu et place d'un modèle intégré où une autorité unique était responsable tant du contrôle prudentiel que de la supervision du respect des règles de conduite, la loi institue un modèle de contrôle bipolaire, dit «Twin Peaks».

Par ce modèle, le contrôle microprudentiel et systémique ainsi que le contrôle macroprudentiel sont confiés à la Banque. Dans le cadre de ses nouvelles responsabilités en matière de contrôle prudentiel, la Banque nationale de Belgique propose les fonctions vacantes suivantes: analyste financier, analyste institutionnel, actuaire, auditeur, juriste et contrôleur IT.

Interview Emmanuel Cortese