Inspecteur en risques IT

Postuler jusqu'au: 
17 juin 2018

Environnement

La Banque nationale de Belgique (BNB) recherche un inspecteur en risques IT (F/H) pour son service Fonctions opérationnelles spécifiques. Celui-ci comprend des inspecteurs pour le contrôle prudentiel, des centres d’expertise pour l’informatique et les modèles internes ainsi que le développement et l’assistance en interne concernant les applications informatiques du contrôle prudentiel. Le centre d’expertise pour l’informatique veille à ce que les institutions financières gèrent leurs risques informatiques de manière adéquate, et couvre tous les aspects de cette supervision informatique: développement de politiques et de méthodologie, réalisation d'inspections et divers types d'analyses de risques. L'équipe fonctionne à la fois dans un contexte belge et international.

Fonction

Nous t’offrons un job stimulant et intéressant en tant qu'inspecteur informatique au sein d'une équipe internationale et dynamique de superviseurs. Est-ce que tu as des compétences en gestion des risques informatiques, en audit informatique et/ou en sécurité informatique? Est-ce que tu te tiens au courant des derniers développements et tendances en informatique (cyberattaques, malware, Fintech, Blockchain, etc.)? Souhaites-tu des responsabilités importantes dans le cadre de la supervision informatique de nombreuses institutions financières pour contribuer à la stabilité du système financier? Est-ce que tu souhaites mieux connaître le secteur financier belge et européen? Est-ce que tu souhaites avoir l’opportunité de voyager?

L'inspecteur en risques IT exerce des tâches variées. Il:

  • analyse et évalue les risques informatiques prudentiels au sein des institutions financières (banques, sociétés d'assurances, institutions de paiement ...), cela se concentre particulièrement sur la cybercriminalité, la continuité/disponibilité de l'informatique, l'externalisation informatique, le cloud, les Fintechs, le développement de logiciels, la gestion de projets et la qualité des données
  • effectue des inspections informatiques dans les établissements sous contrôle, tant en Belgique qu'à l'étranger
  • s'informe des développements récents à travers des réunions avec les responsables du département informatique, les fonctions de contrôle informatique spécialisées (responsable de la sécurité, responsable BCP/DRP, responsable de la gestion des risques informatiques) et l’audit interne des établissements sous contrôle, y compris pour l'analyse des risques des dossiers stratégiques
  • contribue à l'élaboration de la politique prudentielle, des méthodologies et des analyses transversales dans le domaine informatique en participant à des groupes de travail internes, belges et internationaux.

Profil

Le candidat idéal devrait:

  • être en possession d'un diplôme d’ingénieur, master en mathématiques et/ou en informatique, ou disposer d'une formation de type master, complétée d’une connaissance approfondie des processus et technologies informatiques dans le secteur financier
  • avoir de l'expérience en audit informatique
  • appliquer une approche méthodique dans l’analyse des processus et risques informatiques et dans la proposition de solutions appropriées
  • avoir un esprit d’analyse et une capacité de synthèse
  • savoir prendre des initiatives
  • pouvoir travailler de façon autonome et au sein d’une équipe dynamique
  • faire preuve de confiance en soi et disposer de capacités de persuasion
  • posséder de bonnes capacités de communication et de rédaction
  • démontrer une bonne maîtrise de l'anglais, du néerlandais et du français
  • être prêt à voyager pour le travail.

Conditions de travail

Programme

  • 17/06/2018: clôture des candidatures
  • juin 2018: tests online/ interview
  • juillet 2018: assessment
  • fin juillet 2018: entretien de sélection final.
Seront UNIQUEMENT prises en considération les candidatures accompagnées d’une lettre de motivation, d’un CV ainsi que d’une copie du/des diplôme(s) et de leurs annexes (liste des points ECTS si disponible). Les diplômes étrangers doivent être accompagnés d’une attestation d’équivalence.