Nicolas Colpaert

Nicolas Colpaert

Nicolas Colpaert - Actuaire

Je ne pouvais m’imaginer meilleur environnement ni meilleur accompagnement pour mener à bien le projet de mon mémoire. Le sujet proposé par la BNB m'a directement plu.

Comme j’ai d’abord suivi une formation de base en économie avant d’entreprendre deux années d’étude en actuariat, je souhaitais avant tout devenir chargé de mission dans une entreprise opérant dans un environnement macroéconomique, qui joue un rôle social et qui ait une dimension européenne. Dans ce cas, la Banque nationale est le choix qui s’impose: c’est en effet le seul employeur qui réunisse ces caractéristiques.  

En 2013, la BNB participait à une bourse de stages organisée pour les étudiants en actuariat. À cette époque, j’ai principalement été attiré par le fait que je pouvais rédiger ma thèse durant le stage. La Banque m’a proposé de travailler sur Solvabilité II, ce qui m’a directement plu. Pendant neuf mois, j’ai pu me concentrer deux jours par semaine sur cette recherche. Je ne pouvais m’imaginer meilleur environnement ni meilleur accompagnement pour mener à bien ce projet.

L’un des grands avantages d’un tel stage est que la Banque a appris à bien me connaître. De mon côté, je me suis enrichi d’une connaissance pointue des missions de la Banque et des possibilités qu’elle m’offre. Par ailleurs, j’ai travaillé sur un sujet ô combien actuel qui occupera encore le devant de la scène dans les années à venir. Cela dit, j’ai suivi la procédure normale de sélection, en participant avec succès à une évaluation et à un entretien de sélection. Grâce au stage que j’ai effectué, je suis déjà pleinement opérationnel, même si je n’ai rejoint la Banque qu’au 1er août 2014.