Peter Piu

Peter Piu
Peter Piu

Peter Piu - Juriste

La fonction de superviseur est particulièrement enrichissante!

À l’issue de mes études de droit et de deux spécialisations en droit des entreprises et en droit économique, j’ai débuté mon parcours professionnel au sein de l’ancienne autorité de supervision du secteur financier, à savoir la Commission bancaire et financière (CBF).

Depuis lors, de nombreux changements sont survenus dans le domaine de la régulation du secteur financier. En 2004, la CBF et l’Office de contrôle des assurances (OCA) ont été fusionnés pour former la Commission bancaire, financière et des assurances (CBFA). Quelques années plus tard, en 2011, les compétences de la CBFA en matière de contrôle prudentiel des établissements de crédit et des compagnies d’assurances ont été confiées à la Banque nationale.

Au sein du département Contrôle prudentiel, je suis chargé, en tant que juriste, de la supervision des compagnies d’assurances belges à actionnariat international. La fonction de superviseur est particulièrement enrichissante pour diverses raisons :

  1. Contacts permanents avec la direction des organismes supervisés: ces contacts permettent d’acquérir une compréhension unique de la manière dont ces institutions financières opèrent.
  2. Collaboration multidisciplinaire: pour chaque institution, le contrôle prudentiel est assuré par une équipe multidisciplinaire. J’ai donc le privilège de travailler avec des économistes et des actuaires. Cet aspect multidisciplinaire rend le contrôle prudentiel extrêmement passionnant. Dans ce contexte, la collaboration est indispensable pour parvenir à une image aussi précise que possible des risques encourus par les assureurs belges et développer un contrôle aussi efficace que possible pour contrer ceux-ci.
  3. Collaboration internationale: la plupart des institutions financières opérant au niveau international, une étroite collaboration avec les superviseurs des autres États membres de l’UE est essentielle. Cet aspect international ne cesse de prendre de l’ampleur et constitue une facette particulièrement intéressante de ma fonction.
  4. Evolution constante: la réglementation prudentielle évolue à un rythme effréné, notamment sous l’impulsion de l’Europe. En tant que superviseur, le défi consiste à suivre ces changements de très près.

Je suis convaincu que la Banque dispose de tous les atouts nécessaires pour offrir un emploi passionnant aux candidats motivés !